ENTREVUE AVEC HAZY MONTAGNE MYSTIQUE (CHITTAKONE BACCAM) POUR L’ALBUM “Thème III: Étude de la noirceur / Le Schéma d’une boussole” [KOHL032] / [JS020]

Hazy Montagne Mystique (Chittakone Baccam)

La montagne sacrée est recouverte d’une toundra arc-en-ciel miroitante parsemée de mystères. À son sommet, la rencontre du kraut gaze, du freak esprit et de la liberté des aurores. Jamais découragé, il y rencontre son interstellaire, l’amour de ses yeux. Il nage seul sur la cime, il s’y noie. Hazy Montagne Mystique est le projet sonore de Chittakone Baccam, co-fondateur du collectif Jeunesse Cosmique, manifestant du groupe tribal Les Ghost’s of Ghazals et alchimiste pour A Sacred Cloud.

Il collabore avec plusieurs fugueurs expérimentaux issus de son collectif, ainsi qu’avec des artistes visuels tels que Guillaume Vallée. L’album « Alison, c’est ma copine à moi », conçu pour l’étiquette Kohlenstoff, est son univers écrit en symboles pour faire voyager l’auditeur vers un rêve impossible et imaginaire. Il poursuit ses rêves en collaborant avec des artistes qui ont la même vision. Sachant très bien que la route est longue, il est prêt à vivre les aventures qui lui permettront d’aller vers d’autres sommets. Voici l’entrevue avec Kohlenstoff pour le deuxième album paru sur l’étiquette. 

KR : C’est ta deuxième sortie sur Kohlenstoff, on peut s’attendre à quoi sur cet album?

Comme pour le premier album, j’ai décidé de travailler certaines pièces que j’avais laissées dans un tiroir secret. J’aime composer de cette manière. C’est comme lire un livre et en commencer un autre; les laisser trainer, les laisser vivre dans ta tête pour que tu reviennes de temps en temps.

J’ai travaillé sur trois albums en simultané avec celui sur Kr. J’ai aussi terminé de mixer un double album qui sortira sur l’étiquette Never Anything de Portland. Je traversais un moment, un peu de solitude personnelle face à des situations différentes dans ma vie. Alors pour me détendre et changer mon esprit, j’ai décidé de finir les albums. Il a des choses modifiées comme des textures ajoutés et des trésors oubliés.

En fouillant deep dans mes souvenirs de sons en banque, j’ai trouvé ce qui manquait pour finaliser cet album, « Étude de la noirceur / Le Schéma d’une boussole ».

Mon ami Jade Malek m’avait fait une pochette d’album il y a un petit bout déjà. J’avais déjà le visuel et les noms de mes chansons sans même avoir fait un seul son. J’aime bien mélanger l’ordre de créer car ça me pousse vers un bout totalement différent. Le visuel est primordial pour moi et collaborer avec des personnes comme Guillaume Vallée, Jade Malek, Raphaël Chavez et Gabrielle Godbout pour mes visuels est très important pour moi, ça créer mon identité.

On peut s’attendre à une explosion de sons avec un savant mélange d’émotions et d’autodérision et aussi d’une influence d’Éric Lapointe.

KR : En quoi est-ce que cette sortie diffère de ton album Alison, c’est ma copine à moi ?

La différence est surtout le contexte dans lequel je vis en ce moment et mes sentiments qui ont changé entre temps. Aussi des nouvelles rencontres et l’effacement du passé. C’est une différence organique, le sentiment d’être ailleurs et d’avoir changé.

Aussi, ce nouvel album se veut une suite au premier. L’histoire qui est renouvelée et qui continue. J’ai plusieurs albums à mon actif mais j’aime que le concept reste pour chaque étiquette avec qui je collabore.

KR : Tu fais usage ici de beaucoup de sonorités acoustiques, beaucoup plus que sur ton dernier album qui était plutôt dans le noise. Qu’est-ce qui t’amène dans cette direction? Dirais-tu que ton son change?

À vrai dire non… mon son évolue pas mal mais reste toujours identifiable. J’ai toujours aimé mélanger les instruments acoustiques et organiques avec mes sonorités beaucoup plus noise.

Par contre, sur cet album, j’ai décidé de faire appel à plus d’invités comme Me Float au piano, Alexandre Arbour au saxophone et à Velvet Glacier à de l’ambiance et de l’échantillonnage.

Tout ça rend l’album beaucoup plus fluide et moins solitaire.

Mes albums ne se ressemblent pas. J’essaie d’apporter un nouveau thème et ça m’évite de tourner en rond.

Par contre, en live j’aime beaucoup jouer avec l’espace et un crew qui est avec moi. Tout récemment, j’ai monté à deux reprises un ensemble de 13 personnes qui m’accompagnaient dans mon délire sonore.

KR : D’où puises-tu l’inspiration pour ton travail en général et pour la création de cet album?

L’idée directrice de cet album est surtout venue quand j’ai joué du piano urbain avec ma copine, Me Float, à la Place Valois. Nous avions eu l’idée d’enregistrer certaines de nos bribes alors je traine soit mon téléphone ou mon enregistreur sur moi au cas que je veux enregistrer de quoi.

J’agis d’une façon instinctive et ça m’amène parfois à des nouvelles idées pour compléter mes compositions. Je déteste m’enfermer dans un studio et de trop penser au son parfait. J’aime la déconstruction avec des nouvelles idées de création.

Mes amis et collaborateurs m’influencent beaucoup sur mon travail. Ces temps-ci je travaille toujours avec mes fidèles collaborateurs aux visuels Guillaume Vallée et aussi avec Raphaël Chavez. J’ai l’impression qu’ils me comprennent surtout pour accompagner ma musique de leurs images.

Vu que je proviens plutôt d’un univers cinématographique, la musique de film et les images que je vois m’influence sur mon travail. Que cela soit du Dogme 95, Harmony Korine, Werner Herzog et la Nouvelle Vague.

J’aime être influencé par des trucs qui ne sont pas familiers avec ma musique. J’aime le jazz, rap et la musique ethnique.

J’avoue que pour cet album j’ai beaucoup écouté du PNL.

‘La vie est belle’. Oh lala…

Hazy Montagne Mystique (Chittakone Baccam)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s